Hommage à l'Abbé Parguel

Discours de Michael Delafosse - Hommage à l'Abbé Parguel

Monsieur le Préfet, Monsieur le Sénateur, Madame la Conseillère Départementale, Messieurs les Présidents de l'association, merci pour vos paroles. Je souhaite saluer tout particulièrement le père Bernard Boissezon pour sa présence, ainsi que le père Jean-Gabriel Moyon, qui a animé cette paroisse avec dévouement.

Vous nous accueillez toujours avec tant de joie, et cette célébration est si intense. Bien que vous retourniez auprès de vos parents, je tiens à vous remercier pour votre action à Montpellier au sein de cette communauté, pour vos paroles chaleureuses à chaque occasion. Je suis certain que vous garderez un excellent souvenir de nous.

Permettez-moi de revenir sur votre homélie, non pas une parabole, mais une allégorie, celle du serment. J'ai trouvé vos propos d'une force incroyable sur l'égale dignité humaine. Cette notion trouve écho dans la filiation du combat pour la dignité humaine, comme l'a mené l'abbé Paul Parguel. Les témoignages de son expérience de la déportation rappelaient que les hommes étaient frères et qu'il œuvrait pour cela à son retour. Autour de cette paroisse Sainte-Bernadette, il y a l'hôpital où des personnes en détresse reçoivent des soins, et nos universités accueillent des étudiants du monde entier. Merci pour vos paroles qui doivent nous inspirer.

Je veux ici le dire, Messieurs les Présidents, mesdames et messieurs, cette année, le monument que nous avons rénové et célébré il y a deux ans se porte bien. Le chantier progresse davantage chaque année, et l'année prochaine, il inclura également le tramway dans cette célébration. Ce monument est là pour marquer les 80 ans de la libération de la ville. Nous souhaitons honorer les derniers témoins et leurs témoignages, notamment vous, Cher Clodo Sugru, et vous, Cher Marie-Français Roux, quand le nom de Jean Baumel est cité. Honorons Jean Baumel par une place dédiée.

Cette année, Chers Montpelliérains et Montpelliéraines, nous célébrons les 80 ans de la libération de notre ville, en nous souvenant des temps de malheur, mais aussi de courage, des figures de courage et d'espérance.

La résistance spirituelle a contribué à Montpellier, avec des figures comme Paul Parguel et le père Prévost. Permettez-moi de parler du père Prévost, pour qui nous avons demandé la reconnaissance de juste parmi les Nations, car nous avons des preuves qu'il a protégées des concitoyens d'origine juive et tsigane du camp d'Agde. Nous devons mettre en lumière cette histoire et ces figures, avec l'aide des présidents d'associations, à qui je témoigne notre gratitude pour leur travail.

Cher William, ta prudence et ta rigueur dans l'histoire t'honorent. Nous avons besoin de vous. Dans les souvenirs de famille, vous avez peut-être des lettres, des objets, des mots qui peuvent nous aider à faire ce travail de mémoire. 

Nous avons commencé ce travail l'année dernière en honorant la mémoire de Laure Moulin, qui était une figure de la résistance de notre ville et la première femme à entrer au Conseil municipal.